Le projet d’extension du quai de Honfleur

publié le 25 juillet 2011

Fiche technique

Maître d’ouvrage : Port Autonome de Rouen
Maître d’œuvre : Direction de l’Aménagement et de l’Environnement (Port Autonome de Rouen)
Entreprises : EMCC et Fondaconcept
Localisation : Estuaire de Seine, Honfleur, Calvados (14)
Usage : Quai multi usage (essentiellement trafic de bois et trafic croisière)
Type d’ouvrage : Quai sur pieux (2 files), la file arrière assure le rôle de soutènement (rideau mixte palplanches et pieux ancré par une nappe de tirant sur un contre rideau)
Longueur du projet : 137 m
Cote TP : +10 CM
Cote de dragage : -7.5 CM
Outillage : grues mobiles

Plans de l’ouvrage

Vue en plan de l’ouvrage : implantation (format pdf - 98.5 ko - 25/07/2011)

Coupe de l’ouvrage : plan (format pdf - 17.7 ko - 25/07/2011)

Dimensionnement

Conformément au CCTP le dimensionnement de l’ouvrage a été réalisé avec ROSA 2000.
La rédaction du CCTP a été réalisée en utilisant les valeurs caractéristiques des différents paramètres intervenant pour le calcul de cet ouvrages, déterminés conformément au contenu de ROSA 2000.

Résultats obtenus avec ROSA 2000

Dans le cadre de l’utilisation de ROSA 2000, le Port Autonome de Rouen avait prévu un rallongement de deux semaines des délais d’études par rapport à ces standards. Ce délai supplémentaire a été correctement estimé.

Le dimensionnement avec ROSA 2000 a permis aux maître d’ouvrage et au maître d’œuvre de s’interroger sur l’utilisation de l’ouvrage, cette réflexion a permis de détecter des cas de charges dimensionnant un élément de la structure (voiles de poutre bas en béton en cas d’accostage d’un navire entre deux défenses). La prise en compte de la corrosion des parties métalliques telle qu’imposée par ROSA 2000 est plus proche de la réalité que celle envisagée dans les méthodes classiques et permet d’avoir une meilleure sécurité au niveau de la résistance mécanique des palplanches en situation corrodée.

L’utilisation de ROSA 2000 a permis d’obtenir un niveau de sécurité homogène sur l’ensemble de l’ouvrage notamment en renforçant certains éléments. Les dimensions de l’ouvrage obtenues avec ROSA 2000 sont proches de celles des deux ouvrages voisins, l’utilisation de ROSA 2000 n’entraîne pas de sur-dimensionnement par rapport aux méthodes classiques.

Les calculs ont montré que l’utilisation de la méthode de Kranz dans le cadre de la vérification de la stabilité du massif d’ancrage peut générer une sur-longueur de tirant. Une réflexion est actuellement menée sur les coefficients partiels donnés dans ROSA 2000 dans le cadre de la vérification par la méthode de Kranz, sur la validité de la méthode de Kranz pour les soutènements de grande hauteur. Une mise à jour de ROSA 2000 est susceptible de paraître à l’issu de cette réflexion.