Session 3

publié le 31 janvier 2014

L'innovation au service des grands projets portuaires et fluviaux


L’un des engagements du Grenelle Environnement est d’assurer une cohérence d’ensemble de la politique de transports, pour les voyageurs et les marchandises, dans le respect des engagements écologiques, en faisant évoluer les infrastructures de transports et les comportements. Pour réaliser cet engagement, le développement des modes fluviaux et maritimes constitue un enjeu important. Cela passe par le développement et la modernisation du réseau fluvial à grand gabarit et par la modernisation de l’exploitation et de la flotte fluviale. Il faudra également s’attacher à améliorer les interfaces fluviaux et maritimes avec l’ensemble des modes de transport et à favoriser l’interopérabilité des systèmes d’informations. Des outils d’évaluation de développement durable adaptés aux systèmes de transports multimodaux sont aussi à promouvoir.

Sous thèmes : Orientations nationales sur les infrastructures portuaires et fluviales - Méthodologie de conception générale et de conduite des projets : nouvelles approches, nouveaux outils - Exemples de grands projets portuaires - Technologies innovantes en matière portuaire - Amélioration de la connexion ports maritime - voies navigables

Programme de la journée du mardi 4 décembre
matin : 8h45 - 12h30 - après-midi : 14h00 - 17h25

Mise à jour du 29 novembre : Ce déroulé du programme des conférences est susceptible de subir des changements tant au niveau des horaires que du contenu

08h45 - 09h05
Le nouveau contexte : réforme des ports, lois Grenelle (optimiser les infrastructures existantes, favoriser le report modal dans la desserte portuaire), stratégie nationale portuaire, réforme de VNF

intervenant : Isabelle Palud-Gouesclou - Direction Générale des Infrastructures, des Transports et de la Mer (DGITM)

09h05 - 10h05
Nouveaux outils de l'évaluation des projets au sens du Développement Durable, écoconception, certifications au sens large (ISO 26000, outils d'écoport), bilan carbone, développements en cours du ministère

intervenants : Serge Villette - Centre d'études techniques de l'ouest (CETE) / Stéphane Hocquet - Commissariat général du développement durable (CGDD) / Agnès Jullien - IFSTTAR - Le résumé de Agnès Julien - Le résumé de Serge Vilette

Cacher Montrer le descriptif

L’avènement des Eco-comparateurs dans le domaine du génie civil est incontestablement une étape clé post Grenelle insufflée par le pouvoir politique et relayée par le ministère de l’écologie. Ce sujet rassemble dans le cadre de l’OEET (Observatoire Environnement Energie Transport) différents acteurs et experts dont les discussions depuis l’année 2009 ont souligné l’intérêt et la convergence de points de vue sur la qualité des données et le besoin de transparence au niveau des logiciels. Plusieurs points délicats sont à traiter afin d’en faciliter la mise en application par les acteurs du monde de la construction des infrastructures, et notamment leur pleine intégration dans les pratiques codifiées d’appels d’offres dans les marchés ...

10h05 - 10h30
Les outils de simulation de trafic au service de l'optimisation des projets: cas du GPMH

intervenants : Alain Chambreuil – CETMEF - Vincent Bouttemy - Grand Port Maritime du Havre - Le résumé

Cacher Montrer le descriptif

Fudaa-Sipor est un logiciel de simulation de trafic portuaire et d'exploitation des ports maritimes. Développé dans les années 80, le modèle SIPOR prenait déjà en compte de nombreux paramètres liés à l'activité portuaire, depuis la prise en charge du navire à son arrivée en rade jusqu'à la sortie du port. Parmi ces paramètres, figuraient les affectations des navires aux différents quais, ainsi que les horaires de travail et les cadences de manutention associés. Les conditions d'accès tels que les profondeurs de chenaux, la marée et les écluses étaient également prises en compte. A l'occasion du projet Port2000 au Havre, un autre modèle a été développé (SIM 2000) pour prendre en compte les conflits de navigation dans les chenaux entre la rade et les quais, aussi bien en entrant qu'en sortant (durées de parcours des tronçons, règles de croisement, lieux et gênes occasionnées par l'évitage des navires) ...

10h30 - 11h00
Pause

11h00 - 11h25
Terminal GNL Dunkerque

intervenant : Frédéric Caron - Grand Port Maritime de Dunkerque - Le résumé

Cacher Montrer le descriptif

Le projet de Terminal Méthanier constitue pour le Port de Dunkerque, le plus gros investissement en matière d’infrastructures portuaires depuis les années 70. Face à un projet de cette ampleur, aux impératifs de délais et de budget et face à un opérateur et partenaire, EDF, exigeant et très structuré, la mise en place d’une méthodologie et d’outils de management de projet s’est révélée indispensable. D’autant plus que l’option de piloter ce projet en co-maîtrise d’ouvrage GPMD/EDF(DKLNG)/GRTGaz a nécessité une synchronisation parfaite des plannings. Ce management de projet s’est décliné en sept axes principaux : la maîtrise des délais et la mesure de l’avancement physique, la maîtrise des coûts, le management des risques, la gestion documentaire, la gestion contractuelle, · la gestion des modifications, la mise en place d’outils informatiques ...

11h25 - 11h50
Grand Projet de Port à la Guadeloupe

intervenant : Tristan Bataille - Port Autonome de la Guadeloupe - Le résumé

Cacher Montrer le descriptif

L’ouverture des nouvelles écluses du canal de Panama en 2015 permettant de traiter des navires porte-conteneurs de 12 500 EVP et d’un tirant d’eau de 16m, va considérablement accroitre le trafic maritime dans la zone Caraïbes nécessitant le développement de plateformes de transbordement pour desservir de façon économique la région. A moyen terme, les prévisions de trafic montrent que 500 000 EVP pourraient être drainés par la Guadeloupe. Le Port Autonome de la Guadeloupe souhaite se positionner sur ce marché en modernisant ses installations actuellement limitées par un tirant d’eau de 11 m. La création d’un nouveau terminal à conteneurs en eau profonde d’un montant de 130 M€ permettra l’accueil de navires d’un tirant d’eau de 14 m (6 500 EVP), puis de 16 m à long terme ...

11h50 - 12h10
Les outils de simulation de trafic au service de l'optimisation des projets : cas de Seine Nord Europe

intervenant : Alain Chambreuil – CETMEF - Le résumé

Cacher Montrer le descriptif

Fudaa Sinavi est un logiciel de simulation de trafic fluvial et d'exploitation de voies navigables développé par le CETMEF. Les études réalisées avec ce logiciel ont pour objet d'évaluer l'impact sur la navigation de modifications au niveau du trafic, des aménagements et/ou de l'exploitation d'une voie d'eau. Outil d'aide à la décision précieux pour VNF, les services de navigation et plus généralement pour tous les acteurs du développement du transport fluvial de fret, il permet : d'évaluer la capacité d'un réseau fluvial à supporter des hypothèses d'évolution de trafic - d'optimiser les règles de navigation et d'exploitation pour améliorer le niveau de service - et/ou de comparer l'intérêt de différentes options d'aménagement ...

12h10 - 12h30
Bray Nogent

intervenant : Benjamin Airaud - Voies Navigables de France (VNF) - Le résumé

Cacher Montrer le descriptif

Alors que le trafic fluvial sur la Seine à grand gabarit connaît une forte croissance depuis une dizaine d'années, une partie de la Seine en amont de Paris, appelée « Petite Seine », est freinée dans son développement par la capacité de l’infrastructure navigable, limitant le tonnage des bateaux entre l'écluse de la Grande Bosse et Nogent-sur-Seine, par rapport au reste du réseau navigable de la Seine Amont. Malgré ce constat, le secteur Bray-sur-Seine/Nogent-sur-Seine affiche un dynamisme important avec un triplement des trafics sur les dix dernières années. En 2011, plus d'un million de tonnes ont été manutentionnées sur la section. Le transport par voie d’eau affiche ainsi sur le secteur un essor significatif sur la période 2006-2011 ...

12h30 - 14h00
Buffet déjeunatoire

14h00 - 14h25
Les systèmes d'information portuaires

intervenant : Michel Le Van Kiem - Grand Port Maritime de Bordeaux - Le résumé

Cacher Montrer le descriptif

Le renforcement de la sécurisation du transport maritime s'est accéléré suite aux événements du 11 septembre 2001 et au naufrage de l'Erika. L'Union Européenne a ainsi rédigé de nombreuses directives visant à améliorer la traçabilité du trafic maritime : navires et marchandises. Les formalités du passage portuaire s'en sont trouvées complexifiées : sûreté portuaire, contrôle par l'État du port, déclarations douanières et des droits de port, suivi des matières dangereuses et des déchets à bord des navires, etc. Dans le même temps, la forte augmentation des volumes de marchandises traitées dans les ports, et en particulier des conteneurs, a rendu nécessaire l'utilisation de systèmes de gestion informatisés. Chaque corps de métier de la supply chain portuaire a développé séparément son système : l'autorité portuaire, la Douane, et chaque opérateur privé. ...

14h25 - 15h05
Étude de tenue à poste dans l'estuaire au Grand Port Maritime de Nantes Saint Nazaire

intervenants : Sébastien L'Hermite - Y. Jaouen - Capitainerie - D. Burnel - Grand Port Maritime de Nantes Saint Nazaire / B. Lecuyer – Principia - - Le résumé

Cacher Montrer le descriptif

Le terminal à conteneurs de Montoir de Bretagne comprend actuellement trois postes pour la réception et l’expédition des conteneurs. Ces infrastructures sont de type « quai ouvert en béton sur pieux métalliques ». Dans le cadre d’une extension de ce terminal qui doit permettre l’accueil de porte-conteneurs de 6000 à 8000 EVP de capacité, le Grand Port Maritime de Nantes St-Nazaire a engagé une étude afin de maîtriser les risques liés aux conditions environnementales du site et déterminer les limites de tenue à quai de ces grands navires ...

15h05 - 15h30
Gestion centralisée de la navigation

intervenant : Pierre-Emmanuel Pareau - Compagnie Nationale du Rhône - Le résumé

Cacher Montrer le descriptif

La Compagnie Nationale du Rhône concessionnaire du Rhône s’est engagée dans un projet de «Modernisation de la voie navigable» dont l’objet est de passer, par étapes, de la «manoeuvre des écluses» à la «gestion du trafic», en créant un centre unique pour la gestion du trafic et la téléconduite des écluses du Rhône. Les 14 écluses à grand gabarit du Rhône ont été raccordées entre avril 2009 et décembre 2011. Elles sont téléconduites depuis Châteauneuf du Rhône ...

15h30 - 16h00
Pause

16h00 - 16h25
barrages gonflables

intervenant : Alain Lecerf - Voies Navigables de France (VNF) - Le résumé

Cacher Montrer le descriptif

Bien que mondialement très répandu (près de 2600 barrages recensés), et cela depuis les années 1950, le « gonflable » est resté confidentiel en France, et en particulier sur le réseau VNF sur lequel seuls 3 barrages en sont équipés à ce jour. Ce type de bouchure trouve de nombreuses applications : hydroélectricité, stockage d’eau, protections contre les inondations, régulation de niveau d’eau,… Globalement, le barrage gonflable est constitué d’une ou plusieurs baudruches en caoutchouc gonflées soit à l’eau, soit à l’air. Il peut être équipé de volets métalliques, mus par les baudruches. Avec des possibilités de régulation très fines, le barrage gonflable peut constituer une solution de bouchure fiable pour les barrages de navigation, pouvant conduire à des économies en investissement et en fonctionnement/maintenance ...

16h25 - 16h50
GPMM et plateformes multimodales sur le Rhône

intervenante : Fabienne Margail - Grand Port Maritime de Marseille

16h50 - 17h15
Emerhode

intervenant : Jean-Pierre Guellec - Grand Port Maritime du Havre - Le résumé

Cacher Montrer le descriptif

Le projet EMERHODE, auparavant dénommé « prolongement du Grand Canal du Havre », consiste à la fois à créer un nouveau canal fluvial pour améliorer la fluidité des circulations dans la zone portuaire du Havre, à étendre les espaces aménageables pour l’accueil d’activités industrialo portuaires et aussi à contribuer au meilleur fonctionnement de la Réserve Naturelle de l’Estuaire de la Seine. Le site du projet, composé de prairies humides, est en effet une zone de forts enjeux environnementaux et de développement portuaire. La création d’un nouveau canal, essentiellement dédié au trafic fluvial, est l’élément central du projet EMERHODE. Sa conception technique et fonctionnelle a nécessité de prendre en considération les évolutions du transport fluvial, dans le contexte spécifique d’une massification accrue de ce mode de transport sur la Seine entre les ports du Havre, Rouen et Paris ...

17h15 - 17h25
Clôture de la session

intervenant : Dominique Etienne