RefluCad (Phase 1) : Géométrie

publié le 13 juillet 2011 (modifié le 18 juillet 2011)

Création de la géométrie du Canal

Première phase : Création de la géométrie du Canal

Pour cet exemple nous n’avons aucune donnée bathymétrique et aucune donnée de terrain. Du fait de la simplicité de l’exemple, il est très facile de rentrer la géométrie du canal à la main soit directement dans RefluCad soit de créer les deux fichiers .ber (qui contient les points formants les berges) et .pro (qui contient les points formants les profiles).

Première méthode : utilisation des outils Autocad pour créer la géométrie

Après avoir lancé l’application RefluCad, on rentre tout d’abord les 4 points constituant le fond du canal. Pour cela, on sélectionne le Menu Dessin/point/point Multiples. Dans la zone de texte, en bas de la fenêtre, Autocad demandera de rentrer successivement les 4 points sous la forme x,y,z suivi de la touche Entrée. Une fois les coordonnées des 4 points rentrées (je rappelle qu’il s’agit des points (0,0,0), (0,100,0), (2000,0,-2) et (2000,100,-2)), l’utilisateur sort de ce menu Point Multiple en appuyant sur Echap. Pour apercevoir ses 4 points l’utilisateur doit faire un zoom étendu soit en sélectionnant le menu Vue/Zoom/Etendu soit en cliquant sur l’icône ce qui revient strictement au même (le zoom étendu sert à optimiser le coefficient de zoom pour que la globalité du travail rentre sur la fenêtre). L’utilisateur doit maintenant apercevoir ses 4 points. Pour mieux les voir, on peut cliquer une fois sur le menu Vue/Zoom/arrière ou encore sur l’icône et les 4 points seront bien visibles au milieu de l’écran.

Fichier Reflucad correspondant à cette étape (format zip - 2.6 ko - 13/07/2011)

Il faut maintenant créer 2 nouveau calques, un calque "Berges" et un calque "Profils" qui sont des calques très importants dans RefluCad et qu’il faudra quasiment tout le temps créer. Pour créer un nouveau calque, soit on sélectionne le menu Format/Calque soit on clique sur l’icône puis on clique sur "Nouveau" et on choisit un nom pour le calque ainsi créé. Dans cette même fenêtre, il est possible de changer la couleur des calques existants en cliquant sur le petit carré blanc et en choisissant une autre couleur dans la palette proposée. Il est vivement conseillé, pour se repérer quand il commencera à y avoir de nombreux calques, de choisir des couleurs différentes pour chacun des calques les plus importants. Pour cet exemple, j’ai choisi la couleur Rouge pour le calque "Berges" et la couleur Bleu pour le calque "Profils".

Fichier Reflucad correspondant à cette étape (format zip - 2.9 ko - 13/07/2011)

A ce stade de l’étude, nous avons créé 4 points et 2 nouveaux calques. Il faut maintenant créer les Berges et les profiles. Pour cela, il faut tout d’abord sélectionner le menu Outils/Modes d’accrochages aux objets qui est surement le menu le plus souvent utilisé dans Autocad. Dans ce menu, on choisit le mode d’accrochage aux noeuds (C’est-à-dire les points). Ensuite on crée les 4 segments formant les profiles et les berges du canal en cliquant sur le menu Dessin/Polyligne 3D et en reliant les points deux par deux. On comprendra rapidement que le mode d’accrochage aux noeuds permet de relier les points sans coup férir. Il faut faire attention de construire 4 polylignes (une polyligne par côté du rectangle d’étude) et non pas une seule polyligne qui rejoindrait les 4 points successivement. Une fois qu’une polyligne a été créée entre deux points, on quitte cette polyligne soit en appuyant sur Echap soit en cliquant sur le boutton Droite de la souris, puis on crée une autre polyligne entre deux autres points. On peut noter que plutôt que de resélectionner le menu Dessin/Polyligne 3D à chaque fois on peut cliquer une fois de plus sur le bouton Droite de la souris pour entamer la création d’une nouvelle polyligne (plus généralement, le bouton Droite de la souris permet de relancer la dernière action ce qui est très utile pour des actions répétitives).

On se retrouve maintenant avec 4 polylignes 3D se trouvant dans le calque initial 0. Il s’agit maintenant de les placer dans leur calque respectif. Pour cela on sélectionne par exemple les 2 berges en cliquant dessus (un objet sélectionné s’affiche en pointillés avec des petits carrés bleus en lieu et place des points le constituant). Une fois les deux segments de berges sélectionnés, il faut cliquer sur l’icône et choisir le calque Berges. Celles-ci deviennent alors rouges et appartiennent au Calque Berges et non plus au Calque 0. Il faut faire la même chose avec les deux profiles que l’on place évidemment dans le calque Profils.

Fichier Reflucad correspondant à cette étape (format zip - 2.9 ko - 13/07/2011)

L’utilisateur connaissant peu Autocad pourra profiter de cet exemple très simple pour se familiariser avec l’icône de gestion des calques qui est sûrement le menu le plus important d’Autocad car il permet de gérer la superposition des calques, d’en cacher ou vérouiller certains très facilement. Par exemple, dans le cas présent, si on éteint l’ampoule du calque Profils en cliquant dessus, on s’aperçoit que les deux segments rouges disparaissent de l’écran puis réapparaissent si on clique de nouveau sur l’ampoule du bon calque. Au fur et à mesure des opérations sur RefluCad, il va se créer de nombreux calques ce qui va provoquer un certain fouillis visuel et on aura donc intérêt à éteindre les calques peu intéressants.

Deuxième méthode : utilisation de deux fichiers créés en dehors d’Autocad

Une deuxième façon pour créer les éléments des calques berges et profils est d’importer les données de fichiers créés au préalable. La façon la plus simple d’importer les fichiers contenant la géométrie du problème est de prendre des fichiers déjà existants et ayant faits leur preuve, de garder leur en-tête et de changer niquement les points.
Les fichiers les plus importants à connaître pour RefluCad sont de trois sortes :

  • les fichiers .ber, contenant la géométrie des berges ou d’autres contours comme des piles de pont.
  • les fichiers .pro, contenant la géométrie des profils en travers.
  • les fichiers .sem, contenant des points bathymétriques supplémentaires.

Ces trois types de fichiers peuvent être obtenus en utilisant le logiciel RiviCad en amont de RefluCad mais, du fait de leurs formats très simples, ils peuvent aussi être très facilement bricolés à la main pour peu que le nombre de points reste raisonnable. Vous trouverez ci-dessous une description de ces trois types de fichiers. Il peut être utile de télécharger ces fichiers d’exemples pour récupérer leur en-tête puis coller à leur suite une nouvelle géométrie puis importer ces nouveaux fichiers ainsi créés grace au menu RefluCad/Import/Export Rivicad/Import/.

Exemple de fichier .ber

Télécharger le fichier exemple1.ber (format zip - 262 octets - 13/07/2011)

Exemple de fichier .pro

Télécharger le fichier exemple1.pro (format zip - 272 octets - 18/07/2011)

Exemple de fichier .sem

Télécharger le fichier exemple1.sem (format zip - 257 octets - 18/07/2011)

Après avoir créer les fichiers .pro et .ber en utilisant les modèles des fichiers qui sont présentés ci-dessus, ou mieux en les téléchargeant, il n’y a plus qu’à les importer successivement en utilisant le menu RefluCad/Import/Export Rivicad/Import/ et en choisissant les bons noms de calques.