Modélisation des effets de la marée sur les hauteurs de houle aux abords de Port 2000 au Havre

publié le 23 novembre 2011 (modifié le 6 juillet 2015)

Des codes numériques de propagation et dissipation de la marée et de génération, propagation et dissipation de la houle sont couplés dans le but d’étudier les effets induits par la marée (niveau d’eau et courant variables en espace et en temps) sur les hauteurs de houle en baie de Seine orientale


cliquer pour agrandir en grand format (nouvelle fenêtre)
cliquer pour agrandir

Visualiser en ligne

Auteur moral : CETMEF
Collection : Recherche
Type : Rapport de recherche
Responsable : DS
Auteurs physiques : N. Guillou, G. Chapalain (CETMEF)
Date : Juin 2011
Caractéristiques : 48 pages
N° ISBN : 978-2-11-129359-5
Référence CETMEF : L11-01

Description

Des codes numériques de propagation et dissipation de la marée et de génération, propagation et dissipation de la houle sont couplés dans le but d’étudier les effets induits par la marée (niveau d’eau et courant variables en espace et en temps) sur les hauteurs de houle en baie de Seine orientale. Les chaînes MISTRAL de Modélisation Intégrée pour la Simulation des TRAnsports Littoraux (CETMEF/DS/LGCE) et TELEMAC (EDF R&D) sont mises en œuvre à des emprises allant de la plate-forme de la Manche et de la Mer du Nord jusqu’aux abords des infrastructures portuaires du Havre. Les résultats numériques sont comparés aux mesures de deux courantomètres et deux houlographes mouillés dans le chenal d’accès à Port 2000 qui mettent en évidence une amplification de la hauteur des vagues pouvant atteindre 30 % modulée par la marée. Les prédictions reproduisent cet effet et le relie à la réfraction par le courant de marée. Trois cartographies des hauteurs de houle modifiées par (i) la marée, (ii) les niveaux d’eau seuls et (iii) les courants seuls sont établies à l’échelle de l’estuaire de la Seine. Ces résultats synoptiques confirment que les courants de marée ont une influence majeure sur l’évolution de la hauteur de houle modulant périodiquement l’exposition des sites littoraux par réfraction. Ce phénomène apparaît notamment le long de la digue François Le Chevalier de Port 2000 et au voisinage du cap de La Hève. Ces résultats aident à la compréhension des phénomènes hydrodynamiques et offrent des perspectives d’applications opérationnelles de quantification des transports sédimentaires, de régulation du trafic maritime ou de dimensionnement des ouvrages littoraux.

Téléchargement gratuit du rapport de recherche : Modélisation des effets de la marée sur les hauteurs de houle aux abords de Port 2000 au Havre (format pdf - 8.6 Mo - 23/11/2011)
ou envoi papier pour le prix : 8 euros (détails dans "Commande")