Maillage

publié le 30 août 2011

Le maillage est l’opération qui consiste à générer des nœuds et éléments sur un domaine en vue d’une analyse par éléments finis suivant des propriétés de maillage qui sont propres au domaine à mailler. Chaque domaine sera donc maillé individuellement.

Les opérations concernant le maillage sont accessibles depuis le menu Maillage

Propriétés de maillage d’un domaine de type fond

Après avoir sélectionné le menu Maillage -> Mailler le domaine. La boite de dialogue qui apparaît est la suivante :

Deux méthodes sont proposées à l’utilisateur. Une méthode par consigne d’aire maximale qui fournit un maillage avec une densité de points à peu près homogène sur l’ensemble du domaine. La seconde méthode s’appuie sur la cote Z des points topo pour calculer la longueur d’onde locale en fonction de la période et la hauteur de mer renseignées par l’utilisateur. La densité du maillage est alors conditionnée par le nombre de nœuds par longueur d’onde fixé par l’utilisateur. Cette dernière méthode est préférable à la première si les fonds sont très variables. En effet, le maillage sera ainsi plus dense dans les zones de petite longueur d’onde et ainsi le critère de maillage sera vérifié sur l’ensemble du domaine.

Maillage par longueur d’onde
Une période de houle > 0 est nécessaire, ainsi qu’un nombre entier positif de nœuds par longueur d’onde. Sachez que plus la période de houle sera petite et le nombre de nœuds important, plus le nombre d’éléments générés sera grand. Pour régler le maillage, commencez par un nombre de nœuds de 1, et une période importante.

Maillage classique
L’aire maximum autorisée pour les éléments du domaine fond est calculée par défaut pour que le nombre d’éléments générés avoisine 1000 sur le domaine maillé. Nous vous conseillons de conserver ce chiffre dans un premier temps, puis de le diminuer ou de l’augmenter pour régler le maillage.

Densité du maillage

Les tests effectués au cours de la validation du logiciel ont mis en évidence une densité minimale du maillage à atteindre pour obtenir une bonne fiabilité des résultats. Une étude fiable nécessite un maillage contenant au minimum 10 nœuds par longueur d’onde. En toute rigueur pour un calcul en houle aléatoire, il faut appliquer cette règle pour la période minimale de calcul qui amène les plus petites longueurs d’onde. On peut éventuellement appliquer ce critère à la période pic si celle-ci n’est pas trop différente de la période minimale.

Statistiques sur le maillage

Ce menu donne accès à un grand nombre d’informations relatives au maillage. Actuellement il est possible de mailler un domaine jusqu’à 14 millions de points.

Décomposition du domaine

Dans le cas de grosses études et lorsque le nombre de points du maillage est important, il convient de décomposer le domaine au risque de voir le calcul échouer ou durer un temps anormalement long. En pratique une bonne régle consiste à décomposer les maillages supérieurs à 2 millions de points et à prendre comme nombre de domaine une valeur comprise entre le nombre de points du maillage / 2000000 et 10.