LHN

publié le 26 octobre 2011 (modifié le 7 septembre 2017)

Le laboratoire d’hydraulique numérique (LHN), commun entre le Cerema Eau, mer et fleuves et l’UTC, a été créé en 2002.



Né de la volonté du Cerema et de l’université de technologie de Compiègne (UTC) de mettre en commun des compétences complémentaires et de se positionner au niveau national et international dans les domaines de la recherche et du développement de codes numériques d’écoulement à surface libre, le LHN est situé à Compiègne. Il réunit des chercheurs du laboratoire de mécanique Roberval et des ingénieurs chercheurs Eau, mer et fleuves.

Il résulte d’une collaboration étroite de plusieurs décennies entre les deux organismes autour des problématiques de développement de modèles numériques en hydraulique à surface libre. Cette collaboration fructueuse a permis le développement de logiciels de référence tels que Reflux sur les écoulements hydrauliques et le transport sédimentaire, et Refonde sur l’agitation portuaire.

Les travaux de recherche du laboratoire s’articulent aujourd’hui autour de trois thèmes :

  • la morphodynamique côtière et fluviale, et particulièrement la modélisation des houles linéaires et non linéaires, l’évolution des profils de plage, l’analyse des processus de transport sédimentaire, et l’étude de la stabilité des ouvrages en enrochements ;
  • la prévention des inondations, à travers le développement de techniques d’assimilation de données dans les modèles de prévision des crues, la représentation des inondations en ville, la propagation des embâcles, l’étude des surcotes et de leur impact sur les littoraux ;
  • l’hydrodynamique navale qui comprend l’étude de l’ensemble des mouvements des bateaux (manœuvre, surenfoncement statique et dynamique) et leur impact sur les chenaux (remise en suspension des sédiments, batillage et impact sur les berges)

UTC, Laboratoire Roberval