Les essences de bois alternatives pour la construction maritime et fluviale

publié le 21 janvier 2013 (modifié le 15 janvier 2014)

L’objectif de ce guide est d’encourager la préconisation et l’utilisation d’essences actuellement sous-employées dans les travaux maritimes et fluviaux, comme alternatives au Greenheart et à l’Azobé …


cliquer pour agrandir en grand format (nouvelle fenêtre)
cliquer pour agrandir

Visualisation en ligne

Auteurs moraux : Environment Agency, DEFRA, TRADA, CETMEF

Auteurs physiques : M. Meaden, J. Williams, J. Simm, P. Allègre, M. Igigabel

Date de publication : 11/2012

ISBN : 978-2-11-131067-4
Référence CETMEF : P 12-03
Caractéristiques : 34 pages (23 pages pour le corps de l’ouvrage, une page de bibliographie et le reste en annexe)

Description

L’objectif de ce guide est d’encourager la préconisation et l’utilisation d’essences actuellement sous-employées dans les travaux maritimes et fluviaux, comme alternatives au Greenheart et à l’Azobé. Basé sur un projet de recherche commandé par l’Agence de l’environnement, le guide intéressera toute personne qui utilise le bois en eau de mer et en eau douce, notamment les ingénieurs de structure et génie civil, les consultants chargés de la conception, les entrepreneurs et les gestionnaires d’ouvrages.

Il contient une méthodologie pour identifier le bois le plus approprié à chaque application, ainsi qu’un tableau contenant les données techniques sur les propriétés essentielles (par exemple robustesse, résistance aux xylophages marins et à l’abrasion) de cinq espèces sous-employées : l’Angelim Vermelho, le Cupiuba, l’Eveuss, l’Okan et le Tali. Les performances de ces cinq espèces ont été comparées aux performances du Greenheart et de l’Azobé.

Téléchargement gratuit de la notice "Les essences de bois alternatives pour la construction maritime et fluviale" (format pdf - 2.5 Mo - 21/01/2013) (fichier PDF de 2,5Mo)