Installation des logiciels

publié le 13 juillet 2011 (modifié le 23 juin 2015)

Dans cette partie, j’expliquerai comment installer les différents logiciels de la chaîne REFLUX et quelles sont les étapes préliminaires obligatoires ou souhaitables avant de commencer …

Dans cette partie, j’expliquerai comment installer les différents logiciels de la chaîne REFLUX et quelles sont les étapes préliminaires obligatoires ou souhaitables avant de commencer. Je présente ici l’installation de Fudaa-Preflux qui est très simple car aidé par un installeur, l’installation de RefluCad qui est un peu plus compliquée et aussi l’installation du mailleur OASIS qui n’en pas vraiment une car il ne s’agit que d’un exécutable.

L’énorme avantage de l’interface Fudaa qui encapsule de plus en plus de logiciels de l’ex-CETMEF est qu’elle est portable sur tous les environnements supportant la machine virtuelle JAVA (Windows, Unix, Linux) et pour cela elle ne nécessite que l’installation de cette machine virtuelle.

RefluCad ne peut s’installer que sous un environnement Windows et il nécessite de plus une installation préalable d’AutoCad.

OASIS ne peut également s’installer et s’utiliser que sous Windows mais ne nécessite aucun prérequis.

Installation de Preflux sous Windows

Voici quelques éléments nécessaires pour assurer une bonne installation du logiciel Fudaa-Preflux sous environnement Windows.

1 - La première chose à faire, avant de commencer une installation de Fudaa-Preflux est de vérifier si une machine virtuelle Java 1.3 ou ultérieure est déjà installée sur votre système d’exploitation Windows 9x/NT4.0/2000/XP. Si aucune machine virtuelle Java n’est installée ou si la version est antérieure à la 1.3, il faut l’installer. Pour vérifier si une machine virtuelle Java est installée et si la version est correcte, placez vous en fenêtre de commande (fenêtre DOS) et tapez : $ java - version

Si la commande n’est pas reconnue ou si le numéro de version retourné par Java est inférieur à 1.3x, installez une machine virtuelle 1.3.

On peut aussi vérifier si une machine virtuelle JAVA est installée en ouvrant un Explorateur Windows et en regardant si il y a quelque chose dans le répertoire d’installation naturelle de Java qui est "c :/program files/Javasoft/jre/". Une machine virtuelle 1.3 est généralement disponible sur les CDRom d’installation dans le répertoire \jre1.3 mais également sur le site de Sun.

2 - Ensuite, il faut se placer sur le répertoire où se trouve preflux.xxx.exe et lancer l’installation en cliquant depuis l’explorateur sur l’icône preflux.xxx.exe (ne pas tenter le lancement en mode DOS, ça ne fonctionnerait pas). A noter également que le fichier d’installation peut être un .jar auto-extractible ce qui ne change rien à la manipulation : il suffit d’un double clique sur ce .jar pour lancer l’installeur

NOTA : xxx correspond au numéro de version de Preflux. Par exemple xxx=513.

Considérations à prendre en compte lors de l’installation :

Le logiciel vous demande de choisir la machine virtuelle à utiliser. Choisissez de préférence parmi les machines virtuelles proposées la version 1.3.

Le logiciel d’installation crée maintenant un raccourci Bureau mais dans certaines versions antérieures il faut encore le créer manuellement.

3 - Preflux est maintenant installé.

Installation de Preflux sous Linux

L’installation sous Linux se fait avec le même installeur que celui utilisé pour installé la version windows.

1 - La première chose à faire, avant de commencer une installation de Fudaa-Preflux est de vérifier si une machine virtuelle Java 1.3 ou ultérieure est déjà installée sur votre système d’exploitation Linux. Si aucune machine virtuelle Java n’est installée ou si la version est antérieure à la 1.3, il faut l’installer. Pour vérifier si une machine virtuelle Java est installée et si la version est correcte, placez vous en fenêtre de commande et tapez : $ java -version

Si la commande n’est pas reconnue ou si le numéro de version retourné par Java est inférieur à 1.3x, installez une machine virtuelle 1.3. Une machine virtuelle 1.3 est généralement disponible sur les CDRom d’installation dans le répertoire \jre1.3 mais également sur le site de Sun.

2 - Ensuite, il faut se placer sur le répertoire où se trouve preflux.xxx.exe et lancer l’installation en tapant la commande : sh preflux.xxx.sh

Dans le cas où on dispose d’un fichier auto-extractible .jar il suffit de taper la commande : java -jar preflux.xxx.jar

NOTA : xxx correspond au numero de version de Preflux. Par exemple xxx=513.

Considérations à prendre en compte lors de l’installation :

Le logiciel vous demande de choisir la machine virtuelle à utiliser. Choisissez de préférence parmi les machines virtuelles proposées la version 1.3. Le logiciel d’installation crée maintenant un raccourci Bureau mais dans certaines versions antérieures il faut encore le créer manuellement.

3 - Preflux est maintenant installé.

REFLUCAD v2.2

Téléchargement de la notice d’installation (format pdf - 72.4 ko - 13/07/2011)

Installation de OASIS

L’installation d’OASIS est d’une trivialité sans nom si on eut daigner appeler ça une installation. Après avoir téléchargé le package oasis.zip, il suffit de le décompresser dans un répertoire de travail puis, pour lancer le programme, il suffit de double-cliquer sur main.exe et le tour est joué.