Hydraulique environnementale

publié le 12 janvier 2012 (modifié le 24 janvier 2012)

L’hydraulique environnementale s’intéresse aux Interactions entre le Milieu HYdro-Sédimentaire et les Organismes Vivants (IMHYSOV)

Les recherches IMHYSOV sur les interactions entre le milieu hydro-sédimentaire et la flore et la faune (Figure 4) s’applique à l’écosystème de la rade de Brest où coexistent une série extraordinaire de strates bio-sédimentaires. En zone subtidale, les bancs de maërl, une algue calcaire coralinacée sensible à la turbidité ambiante et siège d’une grande richesse biologique, les herbiers, des bancs de crépidules (Crepidula fornicata), gastéropodes filtreurs invasifs, et les gisements de coquilles Saint-Jacques (Figure 5). Sur les estrans (zone intertidale), la graminée herbacée spartine (Spartina alterniflora Loisel) qui prolifère aux dépens de l’espèce rare, protégée, lavande de mer (Limonium humile) (Figure 6).

(cliquer sur les images pour agrandir)

Figure 4 : Système hydro-morpho-sédimentaire côtier incluant les organismes vivants en grand format (nouvelle fenêtre)
Figure 4 : Système hydro-morpho-sédimentaire côtier incluant les organismes vivants
Figure 5 : Principaux substrats biogènes de la rade de Brest en grand format (nouvelle fenêtre)
Figure 5 : Principaux substrats biogènes de la rade de Brest
Figure 6 : Spartine vs. lavande de mer dans l'anse de Penfoul en rade de Brest en grand format (nouvelle fenêtre)
Figure 6 : Spartine vs. lavande de mer dans l’anse de Penfoul en rade de Brest