Conception d’un système à haute performance

publié le 12 juillet 2011 (modifié le 23 juin 2015)

La mise en œuvre d’une grille soulève de nombreux problèmes liés notamment à la conception et la maintenance des applications réparties, à la sécurisation de l’information et à la configuration dynamique de cet ensemble. Si la vocation de la grille est le partage à grande échelle des ressources, le présent projet se cantonne à la constitution d’un réseau de grappes de serveurs spécialisés et standardisés, reliés entre eux par des liaisons à haut débits, correspondant à l’interconnexion des ressources de calcul de l’université Jules Verne d’Amiens, de l’Université Technologique de Compiègne et de la DTecEMF (ex-CETMEF) sur le réseau RENATER. La mise en place initiale, à la DTecEMF, d’une grappe de PC ou cluster se justifie par la méconnaissance, au stade de la maturité actuelle de la technologie, des capacités du grid computing, de la relative qualité de service et de la nécessité de disposer en interne d’une puissance de calcul minimale. La technologie du clustering a été retenue, face au supercalculateur, pour des raisons économiques et d’évolution. La mise en place de cet ensemble doit également permettre à la DTecEMF de fournir, à ses partenaires, l’accès en mode ASP (Application Service Provider) à ses applications.

Ce projet s’inscrit dans la continuité du projet GASP (Grid Application Service Provider, projet Réseau National des Technologies Logicielles), dans lequel la DTecEMF est partenaire et dont le but est de développer un ensemble de couches logicielles (DIET) permettant la mise en place de serveurs d’applications accessibles à des clients connectés sur la grille. Il compte également s’appuyer sur le projet CLIC (Clusters LInux pour le Calcul, projet Réseau National des Technologies Logicielles), devant permettre la réalisation de grands calculateurs scientifiques en s’appuyant sur des logiciels dits « libres » et couvrir les besoins de déploiement, d’administration et de programmation d’une grappe dans le cadre d’une exploitation pour le calcul intensif. Il vise aussi un des objectifs de l’action concertée incitative GRID (Globalisation des ressources informatiques et des données, programme d’action scientifique du ministère de le Recherche) pour la création d’entreprises proposant des services informatiques à haute valeur ajoutée.

Les résultats attendus seront directement exploitables dans le cadre du projet RNTL CLACIC (Assistant générique de calage de codes de calculs par méthodes numériques et ingénierie des connaissances) pour le lancement d’un grand nombre d’instances de calcul dont un ou plusieurs paramètres varient afin d’obtenir une « surface de réponse », pour l’exécution de code de calcul numérique aux éléments finis en architecture distribuée, de programme de simulation ou encore la fourniture de service applicatif à travers l’interface FUDAA.

Personne à contacter : Bruno BADER (Expert en calcul algorithmique)

Les partenaires

  • Université Technologique de Compiègne
  • Université Jules Vernes d’Amiens

Le projet en détail

Liens utiles

OSCAR (Open Source Cluster Application Ressources)
Rocks Cluster Distribution